Description du poste

L’unité EMH a été créé en 2005, avec des compétences en écologie marine et mathématiques appliquées. L’enjeu de l’unité est de développer des connaissances et des méthodes pour l’approche écosystémique des pêches, et en particulier pour l’évaluation intégrée des écosystèmes. L’unité contribue à la définition des conditions d’une exploitation durable des ressources halieutiques et des écosystèmes. Son projet de recherche comporte trois3 axes thématiques : 1) Mécanismes et réponses des composantes de l’écosystème aux pressions, 2) Évaluation intégrée de l’état des écosystèmes et 3) Evaluation de stratégies de gestion intégrée. S’y ajoute un 4ième regroupant les activités liées au Système d’information halieutique (SIH), l’expertise et la qualité.

L’impact des énergies marines renouvelables (EMR) sur les organismes pélagiques vivant entre deux eaux est à peu près inconnu aujourd’hui. Cependant, ces organismes produisent par photosynthèse et transfèrent l’essentiel de l’énergie alimentant les autres compartiments des écosystèmes marins.

Le projet Weamec/Région Pays de la Loire Ec(h)oSonde vise à caractériser les organismes pélagiques et leur environnement autour du futur parc éolien en mer de Saint Nazaire. Pour ce faire, six campagnes à mer ont été réalisées depuis 2017 et l’observatoire de fond de mer multi-instrumenté Echosonde a été mise au point. L’observatoire est notamment équipé d’un échosondeur large bande innovant, qui devrait permettre de caractériser à haute résolution la distribution, la nature et la taille organismes pélagiques à la verticale de l’observatoire, à la manière du sonar des dauphins.

Le contrat sera réalisé sous la supervision des chercheurs acousticiens en charge du projet Ec(h)oSonde et de leurs partenaires de l’Institut de Calcul Intensif de Centrale Nantes.

Missions principales :

L’objectif sera d’analyser les données acoustiques et biologiques collectées lors des campagnes et par l’observatoire EchoSonde, afin de caractériser les dynamiques de l’écosystème pélagique du parc éolien de Saint Nazaire, de l’échelle journalières à saisonnière. Des données acoustiques et hydrobiologiques collectées lors de campagnes à la mer seront combinées aux données de l’EchoSonde, afin de valider ponctuellement la caractérisation hydro-acoustique du milieu fournie par l’observatoire.

Activités principales :

Le.la candidat.e analysera les données acoustiques halieutiques large bande et bande étroites collectées lors des campagnes et par l’EchoSonde. Il.elle analysera les images acoustiques multispectrales afin d’isoler des zones homogènes occupée par des réflecteurs/cibles acoustiques du même type. Il/elle analysera la signature spectrale des cibles détectées et la comparera aux organismes observés sur le site par prélèvements hydrobiologiques ou vidéo, afin de préciser la nature des cibles acoustiques. Il.elle réalisera ces analyses sur l’ensemble des données de campagne et d’observatoire, afin de caractériser les différents types d’organismes présents dans l’environnement pélagique du parc éolien de Saint Nazaire de l’échelle journalières à saisonnière.

Modalités de candidature

Pour postuler : https://ifremer.jobs.net/fr-FR/job/cdd-ingenieur-en-acoustique-halieutique-h-f/J3V3Q361JWZBN04XL7Q

Date de clôture de réception de candidatures : 07/04/2020