Description du poste

La centrifugeuse géotechnique de l’IFSTTAR est un outil puissant pour étudier les problèmes d’interactions sol/structure encore plus en ingénierie géotechnique offshore où les essais in-situ sont quasiment inexistants du fait de leur coût. Le modèle réduit étudié, soumis à un champ de macrogravité, se comportera de façon semblable à son prototype de grandeur réelle. Lors du projet SOLCYP+, un nouveau monopieu modèle a été développé et instrumenté à l’aide de fibres optiques à réseaux de Bragg. De cette façon, au cours du chargement du monopieu, on a pu avoir accès au profil des moments fléchissant dans le monopieu qui, après analyse, nous permet de remonter jusqu’au comportement du sol. Cependant, lors de ces essais, le monopieu n’a pas pu être installé directement en vol. Il avait été préalablement installé dans le sol à 1×g.
Dans le cadre de ce travail de thèse, il faudra développer un batteur de monopieu capable de l’installer en vol à 100×g. En effet, la méthode d’installation d’un monopieu et plus généralement d’une fondation a un effet important sur sa réponse. Suivant la méthode d’installation choisie, dans le cas présent par battage, un état de contrainte initial est généré le long du monopieu qui va fortement influencer sa réponse lors de son chargement aussi bien horizontal que vertical. Ce batteur embarqué en centrifugeuse aura, de ce fait, la possibilité de charger axialement et/ou latéralement le monopieu installé sans relâcher l’état de contrainte, c’est-à-dire, sans arrêter la centrifugeuse.
Une fois ce batteur en vol développé, une large campagne expérimentale sera effectuée afin d’étudier ces monopieux pouvant aller jusqu’à 12 mètres de diamètre. Des chargements cycliques seront effectués pour dimensionner ce type de structure dans des conditions le plus proche possible de leur utilisation (effets combinés de la houle et du vent).

Modalités de candidature

Candidature en ligne : https://www.ifsttar.fr/offres-theses/sujet.php?num=2176&num_session=1