Description du poste

Naval Energies est un acteur majeur dans le domaine des énergies marines renouvelables. Partout dans le monde, nous contribuons à développer une énergie alternative, renouvelable et respectueuse de l’environnement, issue de la source la plus puissante qui soit : la mer. Nous développons des systèmes et sous-systèmes de production d’électricité renouvelable, à partir de différentes sources d’énergies : les vents en mer, le potentiel thermique des mers tropicales. Depuis dix ans, nos équipes conçoivent et mettent en oeuvre les solutions industrielles et commerciales qui relèvent les défis énergétiques de demain. Notre histoire s’est forgée autour de convictions fortes et d’expertises solides dans le domaine des énergies des mers. Issue des savoir-faire historiques de Naval Group, notre aventure bénéficie depuis ses débuts de synergies technologiques et industrielles à forte valeur ajoutée. Depuis 2016, filiale indépendante de Naval Group, dédiée aux Energies Marines Renouvelables, Naval Energies se développe sur un marché émergent.

Naval Energies, site de Brest (29) recherche pour son département Ingénierie, un(e) stagiaire pour débuter à compter du 1er trimestre 2020 et pour une durée de 6 mois. Naval Energies développe des solutions de connexion Haute Tension immergeable dites dry-mate (DRYM). Ces connecteurs sous-marins DRYM trouvent des applications dans des projets innovants offshore tels que l’éolien flottant ou encore les datacenters immergés. Le bon fonctionnement de ce connecteur est notamment assuré par un système d’étanchéité dont la durabilité dans le temps doit être assurée afin de limiter au maximum les opérations offshores de maintenance sur ce système. L’objet de ce stage est de développer des modèles de comportement viscoplastiques en prenant en compte les caractéristiques mécaniques des différents matériaux en présence afin d’affiner la compréhension des modes de déformation par fluage pouvant aboutir à terme à une défaillance de la fonction étanchéité du connecteur. Le modèle développé permettra de réaliser une première évaluation de la durée de vie du système étanchéité. Il devra permettre en outre d’élargir le champ d’analyse à différents types de câbles et d’identifier les zones à risques et les paramètres clés gouvernant la défaillance de ce système. Les campagnes expérimentales de mesure d’étanchéité actuellement en cours permettront d’alimenter les modèles qui seront développés dans le cadre de ce stage et le/la stagiaire pourra également contribuer à la réalisation de ces campagnes expérimentales. Ce projet pourra se poursuivre sous la forme d’une thèse de doctorat pour une durée de 36 mois.

Modalités de candidature

Offre mise en ligne le 19/12/2020 et disponible jusqu’au 22/01/2020.

Offre complète en ligne et candidature