Description du poste

Les questions soulevées dans le cadre de cette thèse sont donc les suivantes : quel est l’impact des variabilités d’un écoulement turbulent sur le fonctionnement d’une hydrolienne ? et de façon plus générale, quels sont les effets d’une bathymétrie complexe et/ou de la houle sur les caractéristiques de l’écoulement turbulent en termes notamment d’intensité turbulente et de mouvements tourbillonnaires organisés (structures cohérentes) ? Plus précisément, il s’agira d’analyser les hétérogénéités locales de l’écoulement (modification de la couche limite due à une bathymétrie complexe, dissipation de l’énergie cinétique turbulente, transfert d’énergie entre les échelles spatio-temporelles de l’écoulement, …) afin de pouvoir mettre en place des outils prédictifs pour un fonctionnement optimal des structures marines en fonction des caractéristiques (vitesse, houle, bathymétrie) des courants marins.

Cette thèse sera effectuée en collaboration avec Grégory Germain (IFREMER, Responsable du bassin d’essai de Boulogne-sur-Mer). Il est planifié que durant cette thèse, l’étudiant(e) sera amené(e) à participer à des campagnes expérimentales au bassin d’essai de Boulogne-sur-Mer.

Modalités de candidature

Contactez : philippe.druault@sorbonne-universite.fr