Description du poste

L’objectif de cette thèse vise à développer un simulateur d’éolienne flottante hydro-élastique permettant le calcul des chargements structurels subis par le support flottant pour diverses conditions océano-météo. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre des développements du simulateur Inwave réalisés par la société Innosea et Centrale Nantes depuis plusieurs années.

L’une des ambitions du projet et de développer un outil permettant l’analyse de la réponse d’éoliennes flottantes aux conditions de mer extrêmes. En effet, les modèles hydrodynamiques proposés dans l’état de l’art sont basés sur des hypothèses de linéarité où l’amplitude des vagues et les mouvements du flotteur sont supposés faibles. Ils ne permettent donc pas de capturer certains chargements transitoires qui peuvent apparaitre lors d’évènements extrêmes et qui sont très souvent dimensionnant. Pour pallier à ce problème il est proposé l’utilisation d’un modèle hydrodynamique non linéaire basé sur une formulation temporelle.

Pour se faire, cette thèse s’appuiera notamment sur développements réalisés lors de deux thèses qui vont être soutenues en 2018. La première vise au développement de modules complémentaires au logiciel Inwave de façon à disposer d’un simulateur d’éolienne flottante. Ces travaux ont notamment
permis de développer de nouvelles fonctionnalités dont le couplage avec un modèle aérodynamique non linéaire permettant à la fois la simulation d’éolienne flottante à axe horizontal ou à axe vertical [6]. Les travaux de la seconde thèse sont orientés vers la simulation d’opérations marines avec
notamment le coupage du logiciel Inwave avec un solveur hydrodynamique basé sur une formulation non linéaire temporelle. L’objectif ici est donc de regrouper l’ensemble des développements réalisés lors de ces deux thèses et de réaliser un couplage avec un solveur structurel. Ce nouveau modèle
fournira une avancée significative de l’état de l’art sur la modélisation numérique des éoliennes flottantes.