Ruptures scientifiques et innovation

Ce projet vise à tirer parti du travail effectué pour la constitution et l’analyse de la base de données HOMERE, qui fait référence en termes de base de données de rejeu à haute résolution mais sur une faible portion des eaux européennes centrée sur de la façade atlantique française. HOMERE a jusqu’à présent permis de fournir :

  1. Un rejeu de données hautes précision et résolution, centrés sur les états de mers, avec forçage issu de réanalyses de vents et prises en compte de la marée, sur 23 ans ;
  2. Un outil adapté aux besoins de l’industrie (> 50% des demandes d’accès à HOMERE sont issues du d’acteurs industriels du domaine des EMR);
  3. Une donnée à l’origine de travaux amont en R&D sur les aspects de ressources et conditions d’environnement.

Le rejeu issu de RC-PLus et RESOURCECODE fournira une extension inédite d’HOMERE, du sud du Portugal au nord de l’Ecosse, et permettra au-delà du projet d’étendre encore la zone couverte. Les bases de données de mesures in-situ mises à disposition par les partenaires viendront enrichir les comparaisons et la validation des modèles.

Au-delà d’une simple base de données, auquel l’accès et l’exploitation se cantonnent rapidement à des utilisateurs experts, ResourceCode et RC-Plus visent à enrichir les interfaces pour que des prétraitements et des outils de première qualification, visualisation et d’analyse puissent être mise en oeuvre simplement par l’intermédiaire d’un portail d’accès tourné vers les utilisateurs.

Impact technique et économique attendu

  • Développement d’une base de données de rejeux d’état de mer, vents et courants, couvrant la façade atlantique du Portugal à l’Ecosse, sur une période supérieure à vingt ans.
  • Qualification des performances de cette base de données comparativement aux mesures in situ issues de réseaux européens et des trois sites d’essai partenaires du projet (SEM-REV, EMEC, SmartBay).
  • Performances de la base de données supérieures ou égales à HOMERE en termes de précision de description.
  • Accès à un outil de visualisation de la donnée générée.
  • Accès à des outils de traitement et d’analyse de la donnée météo-océano pour l’exploitation en pre-design de projets EMR (interface de visualisation, outils de traitement et analyse statistiques, etc.).
  • Mise en place d’une e-infrastructure de gestion de la données de sites d’essai en mer dans le cadre du GIS Theorem, la grande infrastructure nationale de recherche en hydrodynamique réunissant l’Ecole Centrale et Ifremer, et préfigurant la solution européenne dans Marinerg-I.
  • Contribution à l’évolution des standards dans un comité international (IEC, ITTC, etc.)

Dates clés du projet

  • Décembre 2019 - Démarrage du projet
  • Décembre 2021 - Clôture du projet