Contexte

Ce projet s’inscrit dans la grande ligne des études expérimentales réalisées avec la centrifugeuse géotechnique de l’Ifsttar en géotechnique marine, depuis les études de fondations pour les plate-forme off-shore jusqu’aux fondations de structures de productions d’énergies en mer.

Le servo-vérin envisagé est semblable à ses 2 prédécesseurs dont dispose l’Ifsttar (section de 50×220mm², capacité de 3200daN), mais de course plus importante : 450mm (contre respectivement 70 et 300mm aujourd’hui).

Outre la course, les performances attendues sont des vitesses comprises entre 0.002 et 130 mm/s et la possibilité de réaliser des chargements cycliques typiquement de ±1mm à 20Hz.

Ruptures scientifiques et innovation

L’intérêt principal de ce dispositif est de pouvoir tenir compte lors de l’installation d’un pieu par fonçage des modifications réelles de l’état de contrainte autour du pieu, lorsque celui-ci est refoulant. Le fonçage en vol dans la centrifugeuse est ainsi très proche des conditions rencontrées in situ.

Dates clés du projet

  • 2017 - Commande et livraison du matériel
  • 2018 - pplications, en particulier dans le cadre de la thèse d’Ismat El Haffar portant sur la « modélisation physique et étude du comportement des fondations profondes d’éoliennes off-shore », co-financée par la Région des Pays de la Loire.

Démonstrateur

C’est un équipement en lui-même qui ne nécessite pas la phase intermédiaire de démonstrateur. Les vérins de plus faible course déjà utilisés en centrifugeuse ont déjà montré leur robustesse en macro-gravité.

Perspectives

Ce nouvel équipement est assez polyvalent et pourra être utilisé sur différents projets de fondation de structures de production d’énergie en mer. Il vient en complément à tout un ensemble d’équipements développés autour de la centrifugeuse géotechnique depuis 1985.

Grâce à ce dispositif, il sera sans doute possible d’explorer plus aisément le comportement des pieux sous charges cycliques (établissement de diagrammes de stabilité).