Le comité est composé de 8 experts internationaux venant des écosystèmes figurant parmi l’excellence de la recherche et l’innovation des énergies marines renouvelables : Norwegian University of Science and Technology (NTNU, Norvège), University College Dublin(Irelande), National Renewable Energy Laboratory (NREL, USA), University College Cork (Irlande), Aalborg University (Danemark), Fraunhofer Institute for Wind Energy and Energy System Technology (Fraunhofer IWES, Allemagne), European Marine Energy Centre (EMEC, Écosse), WavEC Offshore Renewables (Portugal).

Le premier retour à chaud de ce comité international est très positif et indique que l’écosystème WEAMEC possède d’excellents atouts avec des infrastructures très solides et de très nombreuses compétences et expertises appliquées au domaine des Énergies Marines Renouvelables. L’impact positif du WEAMEC dans la coordination de cette grande variété d’acteurs a également été relevée. Cela a aussi été l’occasion d’avoir un retour critique et constructif sur la stratégie internationale établie par le WEAMEC qui permettra d’orienter et d’affiner ses actions vers encore plus d’efficacité. Les demandes de précisions notamment sur les outils de collaboration à l’international, ainsi que la projection dans la rédaction d’un plan d’action commun montrent la volonté des participants d’approfondir les relations et de s’inscrire dans la durée.

Un grand merci à la quinzaine d’experts de l’écosystème (École Centrale de Nantes, Université de Nantes, IFSTTAR, CEA Tech) qui ont présenté leurs activités, leurs compétences, leurs moyens d’essais, les résultats de projets,…

Au delà de la stricte évaluation de la stratégie internationale du WEAMEC, ce premier meeting du comité international fût aussi l’opportunité pour le WEAMEC et ses partenaires de renforcer ses relations internationales afin de consolider (Nouveaux projets de réseaux de bassins et de sites d’essais dans la continuité de ceux en cours actuellement, projets de master internationaux, de projets d’ITN (International Training Network)…) ou de faire germer de nouvelles opportunités de collaborations.