caractéristiques

La start up suédoise Minesto a développé un projet de centrale marémotrice Deep Green installée au large de Holyhead, au nord du Pays de Galles qui fait suite à des tests déjà réalisés en Irlande du Nord sur un premier démonstrateur.

Le démonstrateur commercial présente les caractéristiques suivantes :

  • une aile mobile d’environ 12 mètres d’envergure et 3,3 m de largeur effectuant une trajectoire en 8 assurée par deux safrans pilotés par un système de contrôle automatisé. L‘aile est en matériaux composites et pèse environ 3 tonnes
  • une turbine de 7 tonnes et de 500 kw
  • un rotor de 1,15 m de diamètre
  • une fixation à 90 à 120 m de profondeur par un câble de 110 à 140 m  de long et d’environ 11 tonnes
  • le câble de fixation sert également de guide au câble électrique de transmission de la production mais également au câble transmettant les commandes au système de direction
  • une fondation en béton de 21,5 mètres x 12,75 mètres x 4,7 mètres
  • un dispositif adapté à des courants marins ou de marée de 1,5 à 2 m/s
  •  16 hydroliennes pouvant tenir  sur 1 km2

Le projet est soutenu par des fonds européens (FEDER) à hauteur de 13 millions pour un coût total de 30 millions pour l’installation de trois machines.

L’objectif initial était d’installer à terme 20 machines sur 1 km, pour une production de 10 MW couvrant les besoins en électricité de 8000 foyers. Il a finalement été relevé à 80 MW.

Innovation technologique

L’hydrolienne Deep Green s’appuie sur des connaissances en hydrodynamique et aéronautique.

En effet,  l’innovation réside dans la conception d’une aile sous-marine effectuant  des mouvements en 8. Le mouvement de l’aile créé alors un mouvement d’eau apparent, démultiplié par 10, actionnant les pales des turbines intégrées.

Ce système permet d’utiliser et rentabiliser le dispositif Deep Green dans des eaux aux courants inférieurs à 2,5 m/s et à des profondeurs  importantes de l’ordre d’une centaine de mètres.

Cette nouvelle technologie offre donc de nouvelles possibilités en comparaison des hydroliennes classiques qui ne sont rentables qu’à partir d’une vitesse de courant supérieure à 2,5 m/s et qui ne peuvent être installées qu’à des fonds de plus  faibles profondeurs, de 30 à 50 m. .

Par ailleurs, le système a été étudié pour permettre la réalisation en surface des opérations de maintenance, sans recours à des navires spécifiques, afin de réduire le coût d’exploitation.

Chronologie

Juin 2014

The Crown Estate accorde un contrat de location pour une installation de 10 mégawatts à Holyhead Deep.

Septembre 2015

Minesto opère une ouverture de capital  pour compléter le financement de la phase de commercialisation.

Décembre 2015

Minesto et ses partenaires reçoivent un financement du programme européen Horizon 2020 pour développer la technologie Deep Green dans le projet PowerKite.

Février 2017

Minesto révèle son plan de déploiement commercial, avec pour objectif une capacité installée de 80 MW. L’augmentation de la capacité installée réduira le LCOE de 50 % en comparaison d’une ferme de démonstration de 10 MW. Ce déploiement doit se faire en deux étapes : installation du démonstrateur de 500 kW (DG 500), puis développement d’un réseau commercial plus vaste.

Mars 2017

Green Marine de Southampton remporte l’appel d’offre pour la fabrication des éléments composites de Deep Green. LA société néerlandaise FibreMAx produira la corde d’amarrage en fibre high-tech Dyneema.

Avril 2017

Minesto obtient de Natural Resources Wales la licence maritime autorisant l’installation et l’exploitation de Deep Green. Lors de ce processus, une étude de l’impact environnemental a été réalisé, estimant comme non significatifs les impacts de Deep Green sur l’environnement marin.

 

Octobre 2017

Les projections de coûts de l’énergie avancés par Minesto sont jugées pertinentes par le Marine Energy Wales.

Ces projections prévoient que le LCOE de Deep Green chutera à 100 euros/MWh, voire à 50 euros MWh pour une installation en milieu océanique à courant continu, avec une capacité installée cumulée de 100 MW. L’énergie produite deviendrait alors plus rentable que le nucléaire.

 Février 2018

La fondation en béton est terminée est prête à être livrée.

Juin 2018

Minesto est sélectionné par le programme «Horizon 2020 PME Instrument» pour réaliser une étude de fiabilité commerciale d’une variante plus petite à 100 kW  de Deep Green : DG 100. Ce nouveau dispositif sera utilisé étudié en modes « Island » ou « hors réseau ».

Juillet 2018

Installation du « cerf-volant » et début de la mise en service en deux phases : tests de fonctionnalité suivi de tests de production d’électricité.

Septembre 2018

La première phase de mise en service, à savoir la phase de vérification des fonctionnalités est achevée.