Le barrage de la Rance a été inauguré en 1966 après 5 ans de construction. Pendant 45 ans, il a été la plus grande centrale marémotrice au monde.

 

Caractéristiques

Le barrage  de la Rance présente les caractéristiques suivantes :

  • longueur de 750 m
  • bassin de marée de 23 kilomètres carrés. Le barrage de la centrale permet de constituer un réservoir d’eau.  Cette réserve d’eau est ensuite libérée deux fois par jour dans les 24 turbines.
  • Exploitation des flux d’eau entrants et sortants
  • puissance de 240 MW, générée par les 24 turbines réversibles et en forme de bulbe, de type Kaplan, de 10 MW
  • production d’électricité moyenne annuelle de 550 GWh (marée descendante) plus 60 GWh (marée montante)
  • taux de charge : d’environ 26 % (2 500 heures)

 

Exploitation

La centrale marémotrice de la Rance produit en moyenne 550 GWh/an d’électricité marine. Cette production correspondait à 2,4% de la consommation d’électricité bretonne en 2010.

Un accord entre EDF et le seul fournisseur d’électricité commercial de l‘île de Guernesey,  Guernsey Electricity , permet d’alimenter l’île avec de l’énergie produite par la centrale via un câble de sous-marin de 60 MW. En 2017, cette énergie livrée a couvert un tiers des besoins annuels en électricité de l’île de Guernesey.

 

Peu d’usines marémotrices dans le monde

Pendant 45 ans, l’usine marémotrice de la Rance est restée la plus grande usine marémotrice au monde. Aujourd’hui, il n’existe que quatre usines marémotrices significatives en fonction :

  • Shiwa en Corée du Sud (254 MW)
  • La Rance en France (240 MW)
  • Annapolis au Canada (20 MW)
  • Une installation de 5 MW en Chine à laquelle s’ajoutent quelques installations plus modestes

Néanmoins, d’autres projets sont à l’étude ou en cours de construction, notamment en Corée du Sud et au Royaume-Uni.