Au programme de cette sixième édition :

« LES Interactions des EMR avec leur environnement »

Retrouvez toutes les présentations en téléchargement en fin de page.

 

Actualités  WEAMEC

Actualités  et panorama des activités environnement marin au sein de l’écosystème WEAMEC – Ph. Baclet

La thématique de l’interaction des EMR avec leur environnement a très largement cru depuis 2014 au sein de la communauté WEAMEC, à la fois en nombre de projets et en termes de budgets annuels opérés. Les natures de ces projets, à la fois régionaux, nationaux et européens, sont également très diverses. De nombreux partenaires académiques et industriels concourent à ces activités (voir présentations lors de ce WEAMEC Meeting).  Un bilan des formations initiales et continues sur cette thématique  spécifique est également présenté, notamment dans le cadre de la nouvelle formation continue WEAMEC.

 

Présentation de partenaires industriels

  • De l’intérêt d’une hiérarchisation des impacts des projets éoliens en mer : approche scientifique et sociale – EDF Renouvelables : JPh. PAGOT

    @ EDF

EDF Renouvelables a acquis depuis plusieurs années une expertise dans les énergies marines. EDF Renouvelables est présent dans trois projets de parcs éolien en mer en France actuellement en développement : Fécamp, Courselles-sur-mer et Saint-Nazaire ainsi que le projet pilote Provence Grand Large d’éolien flottant situé au large de Fos-sur-Mer. Face aux nombreux enjeux environnementaux de déploiement de projets EMR, EDF Renouvelables a piloté de nombreuses études et campagnes de mesures en mer afin de caractériser le milieu marin et ainsi répondre aux exigences de réalisation de tels projets.

 

  • Études d’impact pour un site éolien en mer posé – EMYN : C. SORET
La société Éoliennes en mer Îles d’Yeu et de Noirmoutier (consortium Engie, EDPR, Sumitomo Corporation, Caisse des dépôts) est lauréate depuis juin 2014 du second appel d’offres éolien en mer pour la construction et l’exploitation d’un parc éolien en mer de 496MW au large des Îles d’Yeu et de Noirmoutier. Dans ce cadre, EMYN, accompagnée d’experts du domaine, a conduit de nombreuses études environnementales afin de dresser un état initial exhaustif du milieu dans lequel viendra s’insérer le parc éolien et prévoir ses impacts.  
EMYN a reçu le 29 octobre 2018 les autorisations nécessaires à la construction et l’exploitation de son parc, dont la mise en service est prévue pour 2023.
 
  • La ferme pilote de Groix & Belle-Ile, cas d’un Parc Eolien Flottant – EOLFI : L. GROS
EOLFI et ses partenaires développent le projet pilote « Les éoliennes flottantes de Groix et Belle-Ile » qui sera mis en service à l’horizon 2021. L’emplacement des quatre éoliennes au sein du site retenu par l’ADEME a été décidé en concertation avec les parties prenantes (services de l’État, instances de la pêche et usagers de la mer…) et repose sur de nombreuses études du milieu physique, biologique et humain menées par des bureaux d’études spécialisés et des associations de protection de l’environnement. Les mesures ERC et les mesures de suivis prévues sur les 20 ans d’exploitation de la ferme pilote permettront une insertion optimale du projet dans son environnement et une amélioration des connaissances sur le milieu marin et les interactions avec cette nouvelle technologie.

@EOLFI

  • Accompagnement des projets EMR et Retour d’expérience Européen – BIOTOPE : F. LECORPS
BIOTOPE  développe des offres diversifiées et innovantes dans le but d’accompagner le développement des énergies de haute responsabilité environnementale. L’implication variant selon les projets, BIOTOPE peut coordonner l’ensemble de l’évaluation environnementale, intégrer et analyser les rapports d’expertises des partenaires et autres bureaux d’études associés. BIOTOPE peut prendre en charge de l’élaboration et la mise en forme de l’étude d’impact globale. BIOTOPE peut aussi conseiller et accompagner le porteur de projet tout au long de ses démarches réglementaires et notamment auprès des autorités.

 

  • Les mesures sur l’avifaune – AKROCEAN & GAIA Terre Bleue : M. BELLORGE & D. GROSDEMANGE

    Mouillage Bouée @ Akrocéan – Fécamp 04/18

AKROCEAN & GAIA Terre Bleue & Diades Marine développe la solution FLY’R Sea afin de connaître la fréquentation du site étudié, de jour comme de nuit, sur des périodes longues, en oiseaux et en chauves-souris ainsi que de référencer des phénomènes migratoires. La Solution FLY’R SEA comporte 1 radar 3D flottant de Diadès Marine de 10 km de portée en étendue etde 2 km en altitude installé sur la le LIDAR Flottant développé par AKROCEAN.

 

 

 

  • Acoustique sous-marine, applications pour les EMR – NEREIS : L. HELLOCO
NEREIS  a développé le projet Acoustics of the SEA (SEAc) en déployant un démonstrateur, sur le site d’essais en mer de Centrale Nantes, SEM-REV, permettant de caractériser le bruit ambiant sous-marin via l’installation d’un outil autonome d’enregistrement des sons sous-marins et de stockage des données en mer. Cette solution permettra de modéliser l’empreinte acoustique du bruit sous-marin afin d’estimer l’impact des activités EMR sur la faune marine.

 

  • La protection des mammifères marins avec QuietSea – SERCEL : G. MELLIER
SERCEL développe la solution QuietSea visant la protection des mammifères marins. Le concept comprend un système intégré de détection automatique des vocalises émises par les mammifères afin de déterminer leur localisation et de cartographier les populations présentes.

 

  • La caractérisation des écosystèmes benthique par les foraminifères – OCEAN ZOOM : C. CAULLE
OCEAN ZOOM est une entreprise dédiée à la connaissance et à la préservation des milieux marins, du littoral à l’océan profond, des tropiques aux pôles, et de la surface des océans aux sédiments. Ocean Zoom développe des outils décisionnels pour les porteurs de projet EMR et l’Etat par l’étude d’archives sédimentaires pour discriminer la part des modifications du milieu imputable aux EMR et celles dues à d’autres facteurs.
 

Présentation de partenaires académiques

  • Panorama des projets FEM sur l’impact des EMR sur l’environnement marin – FEM : N. QUILLIEN
Dans le cadre de son programme Impacts environnementaux et socio-économiques, FEM poursuit deux objectifs : d’une part, identifier les véritables défis écologiques et socio-économiques posés par les phases d’installation, d’exploitation, de maintenance et de démantèlement des projets d’EMR, et d’autre part, développer des outils et méthodologies pour mesurer, qualifier, analyser et prévoir les impacts environnementaux et socio-économiques de ces projets.

 

  • Le SEM-REV – un site d’essais EMR inscrit dans son environnement – Centrale Nantes : M. REYNAUD

    @ Centrale Nantes

Le SEM-REV est le 1er site européen d’essais en mer multi-technologies connecté au réseau.  Le suivi environnemental du SEM-REV couvre plusieurs thématiques : l’expertise des communautés benthiques et des habitats via notamment les projets Species et HOOPLA , expertise de la biocolonisation des infrastructures via le projet Abiop, expertise des communautés pélagiques via les projets Ec(h)oSonde et Image sonde, expertise de la mégafaune marine, expertise de la dynamique hydrosédimentaire, expertise de la qualité des eaux via le projet FLOATGEN, expertise sur l’acoustique sous-marine, ou encore l’expertise paysagère.

 

 

  • Mesures  environnementales  et  biocolonisation.  Impacts sur les EMR – IUML : F. SCHOEFS

    Installation Biocolmar 21 juin 2017

    Installation Biocolmar juin 2017 @ Université Nantes

L’IUML regroupe plus de 600 chercheurs et 19 unités de recherche autour de l’ingénierie et gouvernance de l’espace maritime et littoral. Avec notamment le projet de la station BIOCOLMAR porté par le laboratoire GeM, l’objectif est de disposer de données fiables en amont de la conception et de l’installation de structures dédiées aux Énergies Marines Renouvelables (EMR). Équipée de capteurs environnementaux (salinité, température, turbidité…) et de capteurs de mesures mécaniques (fibres optiques), elle permet de relier les facteurs environnementaux aux phénomènes étudiés : la bio-colonisation, la bio-dégradation, la fatigue (ancrages)… 

 

  • Impacts des EMR sur les écosystèmes pélagiques – IFREMER : JB. ROMAGNAN
Les activités de recherche et de surveillance de l’IFREMER peuvent s’appliquer aux enjeux liés aux EMR, notamment sur la surveillance des impacts des parcs éoliens sur la faune et la flore du site ou la surveillance acoustique des impacts sur l’écosystème pélagique. Deux projets WEAMEC pilotés par l’IFREMER sont actuellement en cours en Loire-Atlantique : Image sonde qui concerne la surveillance par imagerie (ZooScan) des impacts des parcs éolien ligériens sur les organismes micronectoniques et gélatineux pélagiques, et Ec(h)oSonde qui concerne la surveillance acoustique intégrée en continu des impacts des énergies marines renouvelables sur l’écosystème pélagique.

@ IFREMER

  • Impacts des EMR sur les écosystèmes benthiques d’HALOOPS et foraminifères – Université d’Angers : E. MEZTGER

    @ Université d’Angers

L’ Université d’Angers et son laboratoire LPG-BIAF pilote le Projet HOOPLA qui a pour objectif principal d’évaluer l’impact potentiel des ancrages des structures éoliennes et de son câble de raccordement électrique sur l’habitat spécifique des Haploops et de déterminer les indicateurs adéquats pour suivre l’évolution des perturbations engendrées sur le fond marin par de telles structures.

 

 

 

  • Apport des données satellitaires sur la caractérisation du milieu marin – Université de Nantes : L. BARILLE
L’Université de Nantes et le laboratoire MMS opèrent des recherches sur l’utilisation de données satellitaires afin de caractériser le milieu marin. La télédétection de la couleur de l’océan permet de déduire la turbidité et la concentration de matière en suspension, la concentration en chlorophylle-a et la température de surface de mer. Les applications potentielles de cette technique permettraient d’appuyer les études de caractérisation des impacts des EMR sur l’environnement.

 

 

 

Bilan de l’après-midi :

  • 80 participants : industriels, institutionnels, start-up, académiques…
  • La thématique « Interactions des EMR avec l’environnement marin » mise en avant.