Description du poste

Dans ce contexte, le.a candidat.e réalisera un état des connaissances sur les protections anticorrosion en faisant un focus sur les protections cathodiques à courant imposé (ICCP), avant de réaliser des expérimentations en milieu contrôlé pour établir la nature et les teneurs en composés organiques et inorganiques potentiellement générés par les ICCP. Les missions attendues du candidat.e sont :

  • De réaliser une revue bibliographique et un audit des pratiques actuelles concernant l’utilisation de revêtements anticorrosion couplés à des protections cathodiques ;
  • De décrire et de quantifier en milieu expérimental les substances relarguées par l’ICCP en considérant différentes conditions biotiques et abiotiques (hydrolyse, photolyse, biodégradation) ;
  • De définir des schémas réactionnels de dégradations (études cinétiques) ;
  • De collaborer avec les équipes académiques partenaires dans la définition des protocoles éco-toxicologiques adaptés aux éléments relargués par l’ICCP ;
  • De rédiger une synthèse et des recommandations issues des travaux menés et précédemment décrits. Ces recommandations feront partie d’un rapport de recommandations global du projet ECOCAP.

Le.a candidat.e sera supervisé.e par le Pr Jean-Luc Boudenne du Laboratoire Chimie de l’Environnement (UMR 7376 – Université d’Aix-Marseille) pour la réalisation des expérimentations en milieu contrôlé et par le Dr. Emmanuel Aragon du Laboratoire MAPIEM (EA4323 – Université de Toulon) pour la réalisation de la synthèse et de l’audit sur l’impact éco-toxicologique des revêtements anticorrosion. Le.a candidat.e interagira aussi avec les responsables du projet ECOCAP, à savoir, le Dr. Christelle Caplat (Laboratoire BOREA – Université de Caen-Normandie) qui est pilote scientifique du projet ainsi que le Dr. Georges Safi (Antenne Méditerranée de FEM) qui est le coordinateur du projet.

Modalités de candidature

CANDIDATURE EN LIGNE