Description du poste

Par ailleurs, au niveau des côtes ouest françaises, la géologie des milieux peut être très variable et les méthodes classiques en Ondes de surface, de type MASW (Multi Analysis of Surface Waves) sont limitées par une hypothèse de milieu tabulaire 1D. Concernant les méthodes de résistivité électrique à courant continu (CC), la perte de signal et de résolution est importante en environnement marin, telles que l’attestent les pratiques depuis les années 1980, et suivant différents modes d’acquisition.

Dans ce cadre, le projet PROSE+ (décembre 2022 – décembre 2025) vise à développer et valider expérimentalement des techniques géophysiques quantitatives 2D en Ondes de Surface associées aux méthodes géo-électriques, selon les premiers développements mis au point numériquement, en amont de PROSE+ , au cours du projet PROSE (novembre 2016 – mars 2021, https://www.weamec.fr/projets/prose/) .

Pour l’approche sismique en Ondes de surface, il s’agit d’une technique d’inversion sismique 2D, adaptée à la variation potentielle du sous-sol marin, et basée sur les méthodes d’optimisation par Essaims de Particules (Pageot et al., 2018).

Concernant l’approche géo-électrique, le projet PROSE initial a permis de montrer numériquement l’intérêt d’un mode d’acquisition innovant qui pourrait augmenter significativement le pouvoir de résolution (Palma Lopes and Côte, 2020).

Suite à ces premières études et développements numériques dans le projet PROSE, le projet pot-doctoral proposé dans le projet PROSE+ comporte 3 phases :

  1. Tester et adapter la méthodologie sismique développée numériquement, sur des données expérimentales issues de mesures à échelle réduite au laboratoire. Elle pourra être également testée sur des mesures fond-de-mer en site réel acquises parallèlement dans ce projet. La validation expérimentale rendra la technique disponible aux entreprises de géophysique pour fournir la variation latérale et en profondeur du profil de vitesses des ondes S.
  2. Tester et valider numériquement le mode d’acquisition « fond de mer avec écran isolant » dans un contexte représentatif de la géologie d’une zone proche offshore du littoral ouest breton; mener une étude bibliographique cadrée pour proposer une approche d’imagerie géoélectrique pertinente pour ce mode d’acquisition (NB : le développement de cette approche n’étant a priori pas inclus dans ce post-doc).
  3. Analyser les potentialités de combinaison des approches sismique et géo-électrique sur un modèle de référence caractéristique d’une zone proche offshore du littoral ouest breton (comme définie dans les phases précédentes), en vue du développement d’une approche jointe permettant d’affiner la résolution des milieux imagés sur les premiers mètres du sous-sol marin. Les approches envisagées sont l’inversion conjointe (couplage par inversion simultanée ou séquentielle géoélectrique puis sismique) ou la fusion de données (modèle mathématique pertinent à identifier : clustering, logique floue, …). Pour cette troisième phase, l’analyse bibliographique préalable à ce développement pourrait être démarrée dès le début du projet, en parallèle des étapes sismique et géoélectrique .

Outils numériques et expérimeNtaux

Partenaires impliqués dans le projet PROSE+

  • Le projet POSE+ est financé par le RFI WEAMEC.
  • Il regroupe 3 partenaires académiques (GERS/Université Gustave Eiffel, le LHEAA / Ecole Centrale de Nantes ; le LETG / Nantes Université) tous trois membres de l’OSUNA (Observatoire ds Sciences de l’UNivers de Nantes Atllantique) qui gère le projet, et s’appuie sur le soutien de l’entreprise Sercel, fournissant la technologie d’enregistrement sismique « fond-de-mer »
  • L’Ifremer est membre partenaire associé au projet PROSE+.
  • TOTAL Energies est membre extérieur du comité de pilotage.