Description du poste

L’objet de l’étude réalisée à l’Institut des Matériaux de Nantes dans le cadre de ce projet sera de :

  • Préciser les degrés de maturité et les coûts associés aux trois technologies de production d’hydrogène par électrolyse de l’eau pure à basse température (électrolyseurs alcalins et électrolyseurs à membrane polymère PEM) et à haute température (électrolyseurs à membrane céramique SOEC),
  • Etablir la robustesse des différentes technologies, c’est-à-dire leur aptitude à tolérer certaines impuretés présentes dans l’eau à électrolyser,
  • Identifier les modifications à apporter aux technologies pour les rendre tolérantes à un nombre croissant de molécules présentes dans l’eau, pour finalement évaluer la possibilité d’électrolyse directe de l’eau de mer,
  • Evaluer l’intérêt (coûts directs financiers, mais aussi environnementaux) de l’électrolyse directe de l’eau de mer par rapport à une électrolyse de l’eau de mer purifiée en amont.

Le stage consistera en une recherche bibliographique soignée, avec des rendus de rapports réguliers, et sera complété par des expériences ponctuelles d’électrolyse haute température et de caractérisation de cellules d’électrolyseurs, mettant en jeu des mesures électrochimiques (Courbes I/V, mesures d’impédances électrochimiques), de la microscopie électronique à balayage et de la diffraction des rayons X.

Modalités de candidature

CANDIDATURE EN LIGNE