Description du poste

Cette thèse vise à mieux comprendre la dynamique de ces dunes sous-marines et l’interaction mutuelle entre les dunes marines et les parcs éoliens offshores à différentes échelles spatiales (du mètre au kilomètre) et temporelles (du jour à l’année). Pour atteindre cet objectif, des modèles numériques seront mis en œuvre à l’aide du système de modélisation TELEMAC-MASCARET (www.opentelemac.org) afin de reproduire les processus d’écoulement, de transport sédimentaire et morphologiques dans plusieurs dunes marines et dans l’ensemble du champ de dunes marines concerné par le parc éolien offshore. Ces développements bénéficieront de l’ensemble des données acquises sur le champ de dunes de Dunkerque et lors d’expériences de canaux dédiés.

Les résultats de cette thèse, obtenus grâce à l’application d’outils de modélisation numérique, devraient fournir :

  • une meilleure compréhension de l’écoulement, du transport sédimentaire et des processus morphologiques dans un champ de dunes marines ;
  • (des prédictions des proxies d’interaction entre un champ de dunes marines et les éléments d’un parc éolien offshore (câbles et fondations) ;
  • des recommandations sur les exigences de couplage multiphysique pour les études environnementales à grande échelle pour les projets de parcs éoliens offshore (spécifiquement, pour les échanges thermiques à travers les sédiments et les interactions avec les espèces biologiques).

La première tâche de cette thèse est de rassembler et de préparer les données pour la mise en œuvre et la validation du ou des modèles. La deuxième tâche vise à évaluer les capacités des modèles numériques à reproduire l’écoulement, le transport sédimentaire et les processus morphologiques pour des écoulements unidirectionnels et oscillatoires, sous différentes conditions de forçage (écoulements réguliers, vagues régulières et irrégulières…). Pour cette tâche, des reproductions numériques d’essais de laboratoire en canaux (à partir de données publiées et disponibles) et de configuration in situ de données morphodynamiques bien décrites et collectées pendant le projet DUNES seront effectuées. La troisième tâche vise à reproduire l’écoulement, le transport sédimentaire et les processus morphologiques dans plusieurs dunes (option de modélisation non-hydrostatique) et dans l’ensemble du champ de dunes concerné par le parc éolien offshore (option de modélisation hydrostatique). La dernière tâche sera consacrée aux simulations numériques dans la zone d’installation de l’EMR en considérant les structures de le parc éolien offshore. Le domaine de calcul adopté ici sera défini par la présence de structures des parcs éoliens offshores et d’objets enterrés tels que des pieux et des câbles.

Dans le cadre du projet MODULLES, le.a candidat.e aura l’occasion de travailler avec des partenaires académiques de premier plan dans le domaine du transport des sédiments et des partenaires industriels issus du secteur des parcs éoliens offshore.

Modalités de candidature

CANDIDATURE EN LIGNE