Lauréats de l’AMI :

Trois projets innovants ont été retenus dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêts (AMI) Challenge Innovation : éolien en mer.

• Le projet OT2W, pour son concept de navire Feeder DP : porté par un consortium de 4 entreprises basées en Loire Atlantique, et piloté par Génie Wind Marine, le projet Offshore Twin Win Workship (OT2W) est un concept de navire « pousseur barge » haute mer, proposant des services innovants en matière de transport et de logistique pour le déploiement des éoliennes en mer.
• La société Piriou, pour son concept de navire à faible émission : porté par le bureau d’étude du constructeur basé dans le Finistère, le projet consiste à développer un navire de transfert de personnes (Crew Transfer Vessels (CTVS)) « zéro émission » de type hybride fonctionnant grâce à l’hydrogène.
• La société Kopadia, pour son projet de système autonomes d’inspection : basé à Nantes, Kopadia développe un système modulaire de surveillance à distance des infrastructures permettant de réduire considérablement les risques et les opérations associée à l’inspection et la maintenance des ouvrages.

 

Vidéo du webinaire d’annonce des résultats

 

Bilan de cet AMI

« La mobilisation autour de l’AMI a été très importante, malgré le contexte sanitaire, et nous remercions toutes les structures nous ayant répondu. Cette démarche sans précédent a permis de faire émerger un panel très riche de solutions dédiées à l’éolien en mer et nous nous réjouissons d‘avoir pu contribuer à la dynamique créative du territoire. Nous allons maintenant pouvoir nous focaliser sur l’accompagnement des projets sélectionnés, afin d’accélérer leur développement et d’aboutir rapidement à leur mise sur le marché. » commente Pierre Warlop, Directeur Technique Eolien en Mer, wpd offshore France.

« Cet Appel à Manifestation d’Intérêt a été une réelle opportunité pour les entreprises innovantes de notre territoire (régions Pays de la Loire et Bretagne) de bénéficier du retour d’expérience de notre adhérent, wpd, qui développe et exploite plusieurs parcs éoliens en mer du Nord. Les entreprises françaises, pour la plupart, manquent d’expériences concrètes et de réalisations dans ce domaine à l’inverse de leurs concurrents allemands ou anglais. Ce type d’initiative participe à créer une véritable carte de visite pour nos entreprises afin qu’elles soient plus compétitives sur leurs marchés aussi bien domestique qu’international, et ceci grâce à leurs innovations. Nous sommes un pôle de compétitivité c’est notre raison d’être. » indique Frédéric Ravilly, en charge du Pôle Mer Bretagne Atlantique sur la région Pays de la Loire.