Ruptures scientifiques et innovation

Pour faire face à ce nouveau challenge de conception, le LHEEA prévoit d’étendre les capacités de son simulateur actuel d’éoliennes flottantes. Ce projet vise à développer un solveur hydro-élastique pour le calcul des chargements structurels subis par les fondations d’éoliennes flottantes. Ce travail consistera au couplage d’un solveur hydrodynamique « maison » basé sur une théorie potentielle instationnaire avec un solveur structurel basé sur une formulation aux éléments finis. Une deuxième tâche portera sur la validation expérimentale qui sera menée à Centrale Nantes avec des modèles segmentés de deux types de fondations flottantes: une fondation de type SPAR et une base de type TLP.

Impact technique et économique attendu

L’impact scientifique et technique du projet est à la fois sur les aspects numériques et expérimentaux du projet :

  • La modélisation numérique du comportement hydroélastique des fondations d’éoliennes flottantes au moyen d’un code potentiel instationnaire serait une première dans la communauté de l’énergie éolienne flottante.
  • Les résultats expérimentaux de fondations d’éoliennes flottantes avec des modèles segmentés sont très peu nombreux; la campagne expérimentale proposée aura alors une grande valeur pour la communauté.

Dates clés du projet

  • 05/04/2019 - Lancement du projet
  • 2019 - Développements numériques
  • 2020 - Essais en basin - Validation
  • Mars 2021 - Fin du projet