Ruptures scientifiques et innovation

La plateforme expérimentale développée dans le projet WEREVER_DEMO_PLATFORM constituera le premier moyen d’essai au monde pour tester des composants et systèmes pour la récupération de l’énergie du vent en haute mer.

Impact technique et économique attendu

Le navire hydro-éolien autonome de production d’hydrogène est un nouveau concept pour la récupération de l’énergie du vent en haute mer. Il consiste en un navire propulsé par le vent sous lequel est fixé un hydro-générateur. L’électricité produite par l’hydro-générateur est convertie en hydrogène pour permettre un stockage à bord. L’énergie stockée est acheminée à un terminal à terre par des tankers spécialisés.

Le navire hydro-éolien est complémentaire des turbines éoliennes posées ou flottantes raccordées au réseau. En effet, contrairement au navire hydro-éolien, il n’est pas envisageable de déployer ces turbines en haute mer à cause du coût du raccordement et d’ancrages. De plus, une particularité du navire hydro-éolien par rapport aux turbines éoliennes conventionnelles est qu’il est mobile. La route du navire peut alors être optimisée par routage météorologique de manière à ce que le navire navigue toujours dans des conditions de vent favorable. Il pourrait en résulter un facteur de charge nettement plus élevé que pour les autres sources d’énergie renouvelable.

Le matériel acheté dans le projet WEREVER_DEMO_PLATFORM permettra la réalisation d’une plateforme expérimentale d’essais pour les composants et systèmes des navires hydro-éoliens. Elle sera notamment  utilisée dans le cadre d’une thèse en cours co-encadrée par le LHEEA et l’IREENA, puis dans le cadre du projet Européen FARWIND (en cours de dépôt), et ensuite dans des projets subséquents.

Dates clés du projet

  • 30 avril 2018 - Lancement du projet
  • 30 avril 2021 - Fin du projet