Caractéristiques

  • ferme de 2 MW s’étendant sur 2 km
  • 39 turbines verticales HydroQuest à double axe, de 50 kW chacune
  • production annuelle moyenne à terme de 6 700 MWh, soit de quoi couvrir les besoins en électricité d’environ 400 foyers
  • durée d’exploitation prévue de 18 ans

Ambitions du projet

Cette ferme marémotrice a pour ambition démontrer la viabilité économique et technique des fermes hydroliennes fluviales et ainsi lancer ce secteur en France.

Ce démonstrateur permettra également d’améliorer encore les technologies utilisées et réduire les coûts de production en vue de conquérir le marché international.

Selon la CNR (Compagnie Nationale du Rhône), ce projet est une première mondiale  du fait de sa dimension et de sa complexité.

En termes d’impacts environnementaux et sociétaux, ce démonstrateur est annoncé comme :

  • ne nécessitant pas de travaux de génie civil;
  • peu bruyant;
  • évitant la production de 300 tonnes de CO2 par an.

Chronologie

2015

Le projet remporte l’appel à projet de l’ADEME (Agence pour l’Environnement et la Gestion de l’Énergie) dans le cadre du programme des investissements d’avenir.

Décembre 2017

Un accord est signé par les acteurs du projet :  la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), le développeur hydrokinétique HydroQuest, le constructeur naval Constructions Mécaniques de Normandie (CMN)et l’Agence française de l’environnement et de l’Énergie (ADEME).

Le projet représente un investissement de 12 M d’euros, financé à 50% par l’ADEME.

Décembre 2018

En parallèle de ce premier projet sur le Rhône de 2 MW, HydroQuest  a inauguré en décembre le site de Caluire avec 4 hydroliennes (320 kW). Les quatre premières turbines ont été assemblées au port Edouard Herriot de Lyon en octobre 2018, avant d’être transportées par voie fluviale au site final d’exploitation.

La ferme devrait être mise en service et connectée au réseau courant 2019.