Windfloat, caractéristiques de la plateforme

Le dispositif associe un flotteur à trois colonnes et une éolienne de série. Windfloat possède un système breveté de jupes d’amortissement (heave plates) à la base de chacune de ses trois colonnes. Ces jupes améliorent la stabilité du système de façon significative en amortissant les mouvements liés à la houle, par augmentation de la masse d’eau entraînée et du détachement tourbillonnaire.

L’installation possède plusieurs avantages :

  • une stabilité qui permet des mouvements sous l’impact de la houle et des vagues suffisamment faibles pour lui adjoindre une éolienne existante sans modification,
  • un ballastage actif des flotteurs permettant de compenser l’inclinaison moyenne de l’éolienne,
  • une conception et des dimensions qui permettent un assemblage à terre, ce qui réduit les coûts de fabrication et d’installation
  • un faible tirant d’eau (10 mètres minimum et jusqu’à 20 mètres en fonction de la puissance de l’éolienne) permettant un accès à des sites peu profonds et à une fabrication dans des ports à faible profondeur d’eau

 

WINDFLOAT 1, un premier projet validant la technologie en 2011

En octobre 2011, un premier démonstrateur a été installé à 5 km au large du Portugal. Il est équipé d’une turbine Vestas V80 de 2 MW.

L’expérimentation du prototype Windfloat est arrêtée en juin 2016. Au cours de son fonctionnement Windfloat 1 a fait face à des vagues de 17 mètres de hauteur et des vents dépassant 60 nœuds (110 km/h). Le démonstrateur aurait atteint, voire dépassé, toutes les attentes de l’équipe, et permet d’envisager des premiers projets de parcs pré-commerciaux. La plateforme est déconnectée du réseau et libérée de ses amarres pour être conduite à terre pour son démantèlement.

 

WINDFLOAT Atlantic

En novembre 2015, EDP Renewables (EDPR), Mitsubishi Corporation, Chiyoda Corporation, Engie et Repsol ont annoncé un accord pour implémenter une ferme offshore flottante au large de la côte Nord du Portugal, à une profondeur de 100 mètres, appelée Windfloat Atlantic (WFA) Project. Ce projet est constitué de 3 éoliennes flottantes Windfloat pour une capacité totale de 25 MW. WFA bénéficie du soutien de la Commission européenne par le biais du programme NER 300 et du soutien du gouvernement portugais par le biais du Fonds portugais du carbone. Il a également été sélectionné pour le programme InnovFin par la Banque européenne d’investissement. A la date de leur mise en service, les 3 turbines de 8,4 MW seront les éoliennes les plus grandes et les plus puissantes jamais installées sur une fondation flottante en mer. Bien que le projet fournisse suffisamment d’énergie éolienne pour alimenter 16 000 foyers au Portugal, sa contribution la plus remarquable sera le précieux retour d’expérience tiré des techniques d’installation et de mise en service innovantes, des performances des turbines, et sur les principaux composants (ligne d’ancrages, ombilicaux électriques, pièces structurelles,….).

Le consortium WindPlus a signé, en août 2018, une commande ferme avec MHI Vestas pour la fourniture de trois turbines V164-8,4 MW au projet WindFloat Atlantic.

En mars 2019, le projet devant fonctionner en 66 kV, Nexans, l’un des leaders des câbles 66 kV pour les projets d’énergie renouvelable, a été retenu pour fournir un système de câbles Windlink qui assure une connexion souple à l’intérieur de la turbine entre le transformateur et le disjoncteur.

C’est en janvier 2020 que la première turbine du projeta  commencé à produire de l’électricité après avoir été connectée le 31 décembre 2019.

En juin 2020 , le projet WindFloat Atlantic est entièrement achevé, avec le raccordement en mer des trois turbines.

 

WINDFLOAT KINCARDINE

La ferme de Kincardine en Écosse a également opté pour la technologie Windfloat. Cette ferme de 50 MW pourra fournir en électricité 55 000 foyers par an. Les flotteurs seront équipés de turbines MHI Vestas, une de 2 MW et 5 autres de 9.5 MW. Le parc est situé à 15 km au large d’Aberdeen en Écosse avec des profondeurs allant de 60 à 80 mètres.

La première turbine MHI Vestas de 2 MW sur fondation Windfloat a commencé à produire de l’électricité en octobre 2018.

En décembre 2020 , la première turbine MHI Vestas de 9.5 MW a été mise en place sur le parc.

En mai 2020, la dernière plateforme Windfloat a quitté Fene en Espagne pour rejoindre Rotterdam où est montée la 5ème éolienne de 9.5 MW.

WIND FLOAT- Golf du LION

En France, les 3 éoliennes flottantes du projet Golfe du Lion, au large de Port-La nouvelle, de 30 MW seront équipées de flotteurs WINDFLOAT et de turbines MHI Vestas V164 de 10 MW. Le parc éolien du Golfe du Lion devrait être opérationnel d’ici 2022. Le projet est développé par OCEAN WIND.