Contexte

Le projet d’attractivité FLOATEOLE profitera de la complémentarité entre l’expertise du laboratoire d’accueil LHEEA en matière de génie océanique, de dynamique de l’atmosphère et de métrologie, et l’expertise développée par la titulaire du poste de professeur d’universités ouvert à Centrale Nantes en septembre 2017, Sandrine Aubrun,  sur la caractérisation expérimentale (mesures en soufflerie et in-situ) des sillages d’éoliennes et de leurs interactions.

Ruptures scientifiques et innovation

  • Approche multidisciplinaire pour la caractérisation du couplage houle/vent/structure d’une éolienne flottante
  • Émulation des mouvements d’un flotteur d’éolienne soumis à la houle dans une soufflerie à couche limite atmosphérique
  • Expérimentations réalisées en milieux maitrisés (soufflerie atmosphérique) et réel (SEM-REV)
  • Établissement de modèles dynamiques de sillages dédiés à l’éolien flottant

Dates clés du projet

  • Novembre 2017 - Lancement du projet
  • Janvier 2019 - Émulation des mouvements du flotteur en soufflerie à couche limite atmosphérique
  • Juin 2020 - Mesures de la ressource éolienne sur le prototype FLOATGEN installé au SEM-REV
  • Novembre 2021 - Modèles dynamiques de sillages pour éoliennes flottantes

Démonstrateur

Émulateur des mouvements d’un flotteur d’éolienne soumis à la houle dans une soufflerie à couche limite atmosphérique

Perspectives

Dépôt de projet européen