Ruptures scientifiques et innovation

  • Prise en compte des différentes erreurs (de modèle, de résolution numérique) dans le calcul de probabilité de défaillance.
  • Développement de méthodologies permettant de faire des zooms spatiaux et temporels à des endroits ou instants critiques pour l’analyse de fiabilité.
  • Mise à jour des modèles à partir de mesures pour accroître la précision de la simulation.

Impact technique et économique attendu

  • Développer des outils numériques permettant de considérer des phénomènes couplés dans un cadre stochastique (chargement mécanique par le vent et les vagues, variabilité des propriétés des matériaux,…) sur des structures complexes (fondations d’éolienne par exemple).
  • Exploiter ces outils pour l’analyse de fiabilité et l’aide au positionnement de capteurs pour la surveillance et le monitoring des structures.

Dates clés du projet

  • Février 2018 - Début du projet

Résultats

Une étude paramétrique sur un problème bidimensionnel mécanique avec des paramètres matériaux élastiques aléatoires a montré l’influence de la taille du maillage sur l’estimation de la probabilité de défaillance. L’erreur de discrétisation peut ne pas être négligeable. Un encadrement de la probabilité de défaillance a été obtenu et des cartes d’erreur permettant de guider le remaillage sont disponibles.