Les chiffres clés de l’année 2017

  • + de 2600 emplois directs créés en croissance de 26%, dont plus de la moitié en Région des Pays de la Loire
  • 80% du chiffre d’affaire annuel à l’export
  • + de 150 millions d’euros d’investissements en 2017

Les entreprises s’ancrent dans une réalité industrielle

En 2017, 79% des ETP liés aux énergies de la mer sont recensés chez les entreprises prestataires ou fournisseurs de la chaîne de valeur. Cette catégorie d’acteurs représente également la plus grosse part des investissements et du chiffre d’affaires. Les développeurs/exploitants de projets en lien avec les énergies de la mer sont toujours en phase d’investissements, qui sont supérieurs à leurs chiffres d’affaire, aucun parc n’étant encore en activité en France.

Source : Observatoire des EMR

Si les TPE-PME sont majoritaires en nombre, les grandes entreprises le sont logiquement en termes d’emploi. De la même manière, les ETI viennent structurer la filière et les grandes entreprises verront monter en puissance leurs effectifs dans le cadre de la mise en service des premiers parcs commerciaux.

Positionnement des entreprises sur la chaîne de valeur

Source : Observatoire des EMR

L’éolien, posé et flottant, concentre la majeure partie des emplois.
Le poids important de l’éolien en mer s’explique notamment par le niveau de maturité de la filière, et par l’export, qui a une dimension essentielle aujourd’hui dans le chiffre d’affaires. Pour le flottant, les appels à projets pour le développement de fermes pilotes semblent avoir été décisif pour les entreprises fournisseurs ou prestataires de la chaîne de valeur, en termes d’emploi. En ce qui concerne les autres technologies, l’hydrolien arrive en 3èmeposition : la filière n’attend que le lancement de projets pilotes ou commerciaux.

Des emplois en hausse

Des emplois en hausse presque dans toutes les régions littorales, avec une croissance toujours importante dans les Pays de la Loire, qui concentrent la moité des emplois de fa filière, mais également présents sur le reste du territoire national.

Le dynamisme de la Région des Pays de la Loire s’explique par :

  • Des industriels dynamiques et déjà impliqués dans la filière, au travers de :

– La présence de Grands Groupes et d’ETI positionnés à l’export via le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire (GE pour les turbines et nacelles d’éoliennes offshore, les Chantiers de l’Atlantique pour les sous-stations électriques notamment, ROLLIX pour les couronnes d’entrainement des nacelles et des pâles d’éoliennes,…)

– l’activités de PME et TPE, souvent issues du monde le la Recherche, dans les domaines de l’ingénierie de conception (CETEAL, D-ICE, INNOSEA, ….), ou dans le domaines de la caractérisation de la ressource énergétique en mer (AKROCEAN,…) et des impacts (BIOTOPE, CREOCEAN, NEREIS, OCEAN ZOOM, …)

  • Un écosystème dynamique de la Recherche, de l’Innovation, et de la Formation, soit le WEAMEC, dont les partenaires opèrent ou ont opérés plus de 500 projets pour plus de 100 M€ sur les 5 dernières années.

 

Source : Observatoire des EMR