Les États-Unis ont mis en service leur première ferme offshore commerciale au large de Rhode Island:

En décembre 2016, Deepwater Wind a mis en service le parc éolien de Block Island de 30 MW, marquant un jalon en tant que premier projet éolien offshore commercial aux États-Unis.

L’industrie de l’éolien offshore est de plus en plus confiante sur l’émergence d’un marché américain en raison de la baisse des coûts du marché mondial et des engagements forts de la politique de l’État:

La récente de la baisse des coûts des projets éoliens offshore en Europe a stimulé la confiance dans le marché éolien offshore américain. Plusieurs États, dont le Massachusetts, New York et le Maryland ont adopté de nouvelles politiques ou renforcé leurs politiques existantes pour inciter le développement de l’éolien offshore. Ces politiques combinent des objectifs de déploiement et de financement de projets éolien offshore pour plus de 4 GW.
En septembre 2016, le DOE et le Ministère de l’Intérieur des États-Unis (U.S. Department of the Interior) ont publié la Stratégie Nationale sur l’éolien offshore afin de faciliter le développement de l’éolien offshore aux États-Unis. La stratégie reconnaît les avantages environnementaux et économiques de l’éolien offshore, identifie les défis critiques et présente un plan d’action fédéral.

Le pipeline de projets éoliens offshore aux États-Unis est estimé à 24,135 GW.

28 projets éoliens offshore sont aujourd’hui dans le pipeline des États-Unis totalisant 24 135 MW de potentielle capacité d’installation. Les développeurs ont obtenus des concessions sur 18 sites totalisant 14785 MW de capacité d’installation. La plupart des activités à court terme sont concentrées dans la région de l’Atlantique Nord sur la côte Est, mais des projets ont été proposés dans les cinq régions des États-Unis (telles que définies par la DOE’s Wind Vision). La figure ci-dessous illustre les projets en construction, les 2 projets de démonstrations et le parc opérationnel de Block Island.

État du rhode island: première ferme offshore commerciale

  • En décembre 2016, Deepwater Wind a mis en service le parc éolien de Block Island, marquant un jalon en tant que premier projet éolien offshore commercial aux États-Unis. Le projet de 30 mégawatts (MW) se trouve dans les eaux de l’État de Rhode Island. Il est composé de cinq éoliennes Haliade 150 de 6 MW de General Electric fabriquées en France, au sein de l’usine de Saint-Nazaire. Le projet comprenait aussi la pose d’un câble d’alimentation pour relier le réseau insulaire de Block Island au réseau continental.
  • En mai 2018, l’État du Rhode Island a sélectionné le projet Revolution Wind de Deepwater Wind, le développeur du parc de Rhode Island, pour construire un nouveau parc éolien offshore de 400 mégawatts. Le projet a été sélectionné dans le cadre d’un processus de dialogue concurrentiel en collaboration avec l’État du Massachusetts.
  • En septembre 2018, le National Grid en coordination avec Rhode Island Office of Energy Resources (OER) et la Division of Public Utilities & Carriers (DPUC) ont lancé un appel d’offre visant le déploiement de projets d’énergie renouvelables (éolien offshore, onshore et solaire) d’une capacité comprise entre 20MW et 400MW. L’appel d’offre est ouvert jusqu’au 29 octobre 2018.

État de New York:

  • Le 15 décembre 2016, Statoil (Equinor) a obtenu les droits sur la zone concédé par le BOEM au large de New York avec une offre d’un montant sans précédent de 42,5 millions de dollars.
  • Le 10 janvier 2017, le Gouverneur de New York, Andrew Cuomo, s’est engagé à développer jusqu’à une capacité de 2,4 GW d’éolien offshore d’ici 2030 répondant à l’objectif des 50% du 2030 Renewable Portfolio Standard de l’État de New York. Le 25 janvier 2017, les autorités de Long Island Power Authority ont approuvé un contrat d’achat d’électricité pour le parc éolien South Fork de Deepwater Wind (capacité de 90MW), situé à 48km au large des côtes de Montauk et devant être opérationel en 2022.
  • En septembre 2018, l’Autorité de recherche et de développement énergétique de l’État de New York (NYSERDA) et le Ministère danois de l’énergie, des services publics et du climat(Danish Ministry of Energy, Utilities and Climate) ont signé un protocole d’accord(Memorandum of Understanding) soutenant la coopération perenne en matière de stratégies et de développement de l’éolien offshore pour l’état de New York.

État du New Jersey:

  • Le  BOEM (Bureau of Ocean Energy Management) a lancé un appel d’offre pour 1400km² de concessions au large du New Jersey le 9 novembre 2015. Les gagnants furent RES America Developments Inc. (puis transféré à DONG Energy, devenu aujourd’hui Orsted), avec une offre à 880 715 $ (pour 650km²), et US Wind Inc., avec une offre à 1 006 240 $ (pour 742 km²).
  • En septembre 2018, le New Jersey Board of Public Utilities ouvre un appel d’offre ciblant une capacité de déploiement de 1 100MW. Le gouverneur Murphy a également appelé à de futures sollicitations de 1 200 MW en 2020 et 2022 pour atteindre l’objectif de l’État de développer 3 500 MW de capacité éolienne offshore d’ici 2030, la cible la plus ambitieuse aux États-Unis.

État du Massachusetts:

  • En août 2016, le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker, a signé le projet de loi H.4568 autorisant le déploiement de 1,6 GW d’éolien offshore d’ici juin 2027 (Cour générale du Commonwealth du Massachusetts 2016).
  • Au Massachusetts, un appel d’offres a été lancé le 29 juin 2017, visant à déployer de 400 à 800 MW sur les concessions de la BOEM au large du Massachusetts et du Rhode Island.
  • En mai 2018, l’État du Massachusset a sélectionné le projet de Vineyard Wind, une joint-venture entre Avangrid Renewables (filiale d’Iberdrola) et Copenhagen Infrastructure Partners, pour construire un nouveau parc éolien offshore de 800MW 14 milles sud de Martha’s Vineyard à partir de 2019.

État du connecticut:

  • En 2017, le Department of Energy and Environmental Protection’s (DEEP) de l’état du Connecticut a lancé un appel d’offre pour fournir jusqu’à 825 GWh d’électricité annuellement avec des projets supérieurs à 2MW. Aujourd’hui Vineyard Wind, Bay State Wind et Deepwater Wind ont répondu à l’appel d’offre.
  • En juin 2018, l’État du Connecticut a sélectionné le projet éolien de 200MW Revolution Wind de Deepwater Wind dans le cadre de l’appel lancé par le DEEP. Cela marque le premier achat d’énergie éolienne offshore par l’État.
    Cela s’ajoutera aux 400 MW provenant du même projet sélectionné par Rhode Island en mai 2018.

État de la Caroline du Nord:

  • Le 16 mars 2017, une concession pour une zone de 500km² au large de Kitty Hawk, en Caroline du Nord, a été annoncée, remportée provisoirement par Avangrid Renewables (filiale d’Iberdrola) avec une offre à 9 066 650 $. Avangrid Renewables envisage un projet de 1,5 GW sur la zone concédée.

État du Maryland:

  • En mai 2017, le Maryland Public Service Commission a délivré un certificat pour le développement de 368 MW d’éolien offshore: 248 MW auprès de US Wind et 120 MW pour le projet Skipjack de Deepwater Wind.

Région des grands lacs:

  • En décembre 2016 Lake Erie Energy Development Corp. (LEEDCo) a annoncé le développement d’un projet de 21 MW en partenariat avec le norvégien Fred Olsen dans le cadre des projets de Développement Technologique du DOE. Le projet sera situé dans le lac Erie et sa construction devrait débuter en 2020.

 

L’industrie continue de pousser vers l’augmentation de la taille des turbines, avec comme objectif des capacités nominales supérieures à 8 MW dans des eaux plus profondes.

Cette tendance validée par les derniers projets commerciaux développés en Europe sera aussi de mise pour le marché américain.

 

Le pipeline de projets éoliens flottants américain atteints près de 2.2 GW

Le marché de l’éolien flottant est doté d’un grand potentiel aux États-Unis avec avec comme premier projet, Aqua Ventus I avec 12MW installé dans l’état du Maine devant être opérationnel en 2019. Ensuite ce sont 5 projets commerciaux qui sont dans le pipeline que ce soit à Hawaï ou en Californie totalisant plus de 2 200 MW de capacité.

État dE CALIFORNIE: pionner de l’éolien flottant

  • Un consortium comprenant Principe Power, EDPR Offshore North America, Aker Solutions, HT Harvey & Associates et Herrera Environmental Consultants a été sélectionné pour conclure un partenariat public-privé avec Redwood Coast Energy Authority (RCEA) pour développer un projet éolien flottant au large du comté de Humboldt en Californie du Nord. Le projet visé devrait avoir un capacité de 100MW à 150MW.
  • La Redwood Coast Energy Authority (RCEA) et ce consortium de sociétés privées ci-dessus ont soumis une demande de bail au Bureau of Ocean Energy Management (BOEM) pour faire progresser le développement du projet éolien flottant au large du comté de Humboldt.