Chronologie

Janvier 2016

Annonce du gouvernement taïwanais d’un objectif d’une capacité éolienne installé de 4 GW d’ici 2030.

Novembre 2016

Une lettre d’intention est signée avec Eolfi (France) pour l‘installation d’éolienne flottantes à Taïwan, pour une capacité de 1 GW d’ici 2030, mais qui pourrait à terme atteindre 2 GW de capacité cumulée.

Février 2017

L’objectif de 3 GW installés  d’ici 2025 est affirmé dans le cadre du plan énergétique taïwanais. Cet objectif correspondrait à un investissement de l’ordre de 17 milliards d’euros.

Janvier 2018

Ørsted soutien le développement de l’éolien offshore à Taïwan. Ørsted a notamment signé un protocole d’accord avec l’Université nationale des sciences et technologies de Kaohsiung (NKUST) pour développer les connaissances en éolien offshore.

Février 2018

L’objectif de développement de l’éolien offshore est porté à 5,5 GW pour 2025.

Le feed-in tarif (FIT) sera appliqué à 3,5 GW, alors que les 2 GW restant feront l’objet d’une offre aux enchères.

9 développeurs ont obtenus les permis environnementaux offshore nécessaires pour se positionner dans la production des 5,5 GW : 4 développeurs locaux et 5 développeurs européens.

Par la suite, 5 à 6 GW supplémentaires devrait être installés et commercialisés entre 2026 et 2035.

Avril 2018

Une capacité de raccordement au réseau de 3 836 MW a été accordé à 7 des 9 développeurs candidats pour un total de 11 parcs éoliens.

Les 738 premiers MW seront en service d’ici 2020 : les premiers parcs installés seront le parc Yunlin de WPD (première phase) et le parc Formosa 2 de Swancor/Macquarie.

Juin 2018

1 664 MW supplémentaires ont été attribués à quatre parcs éoliens suite à un processus d’offre aux enchères :

  • 920 MW pour deux sites éoliens de Ørsted de la région de Changhua. La société avait déjà obtenu 900 MW en avril 2018, elle obtient donc un total de 1920 MW.
  • Les deux  projets Hai Long 2 et Hai long 3, développés par Northland Power, Yushan Energy et Mitsui obtiennent également une puissance de 744 MW.

Les prix proposés vont d’environ 63 euros/MWh à 72 euros/MWh.

A noter qu’en parallèle du développement de ces parcs, deux parcs de démonstrations avaient obtenu un accord de développement : le parc Formosa 1 de 120 MW et le parc PTC (phase 1) de 110 MW de Changhua.

Rencontre avec les acteurs du WEAMEC

En janvier 2018, une délégation taïwanaise a également rencontré les acteurs de l’écosystème WEAMEC et les échanges ont porté sur :

  • le rôle de WEAMEC en tant que porte d’entrée sur l’écosystème
  • la possible implication de Centrale Nantes (site su SEM-REV) pour soutenir la maîtrise d’ouvrage dans les futures opérations commerciales
  • l’expertise de l’Université de Nantes sur la bio-colonisation des sites
  • l’expertise de GEPS en ce qui concerne l’amélioration de l’autonomie en mer
  • l’expertise d’AKROCEAN sur l’analyse des ressources en mer pour les futurs parcs.
  • Les fournitures de turbines et de nacelles par GE et de sous-stations électriques par les Chantiers de l’Atlantique,…