Contenu de la formation

  • En 1re année, la formation est organisée en 2 semestres contenant chacun 4 unités d’enseignement.
    • Le premier semestre a pour objectif l’approfondissement des connaissances scientifiques générales avec : mathématiques, informatique, physique, chimie, biochimie, biologie, physiologie, anglais, communication.
    • Le deuxième semestre est tourné vers le génie biologique avec initiation à l’environnement

Aux disciplines du premier semestre s’ajoutent : microbiologie, biologie moléculaire, géologie, météorologie, projet personnel et professionnel, projet tuteuré…

  • En 2e année, la formation s’organise à nouveau en 2 semestres de 4 unités d’enseignement chacun.
    • Elle est destinée à rendre les étudiants aptes à traiter les problèmes rencontrés dans les domaines de l’environnement au niveau des collectivités locales ou des entreprises avec 4 grandes thématiques : protection de l’environnement, gestion de l’eau, gestion des déchets, énergie renouvelables.
    • Formation générale : physique appliquée, droit de l’environnement, anglais, SIG.
    • Sciences et techniques de l’environnement :  écologie générale et microbienne, études d’impact, management environnemental, énergies renouvelables, aménagement, agriculture, écotoxicologie, pollutions biologiques et chimiques, traitement des eaux, gestion des déchets
  • A partir du deuxième semestre, les étudiants choisissent un projet tutoré parmi les commandes des partenaires proposées pour l’année. Les groupes de projet tutoré sont de 4 étudiants et permettent une première approche du monde professionnel.

Compétences métiers

Le DUT Génie Biologique – Option Génie de l’environnement prépare au métier de technicien supérieur, assistant ingénieur, en études et techniques de protection de l’environnement.

La gestion et l’étude de l’environnement dans les milieux naturels, urbains ou industriels, l’analyse et le traitement des pollutions au sein des entreprises et des collectivités font appel à des professionnels ayant des compétences techniques solides dans de nombreux domaines.

 

Le champ des poursuites d’études est très ouvert et très large :

  • de nombreuses licences professionnelles: protection de l’environnement, traitement eau, déchets, énergies renouvelables, etc.
  • des licences généralistes (Biologie appliquée à l’environnement, Biologie des organismes, Biologie générale, Chimie,…)
  • des écoles d’ingénieurs avec concours commun C2 (AgroParisTech, ENSAM, ENSAR, ENITA, INH/ENSAHP…) et écoles d’ingénieurs sur dossier (réseau Polytech par exemple)