Contenu de la formation

Vous suivrez environ 800 heures de cours.

Au terme de ce parcours de Master, vous aurez acquis 120 ECTS (30 ECTS par semestre).

Une partie de l’enseignement est dispensée en anglais (15% en M1 et 10% en M2).

L’enseignement comprend un tronc commun et des groupes d’UE au choix. Ceux-ci sont adaptés à votre formation initiale (Sciences de la Terre et de l’Univers – STU / Biologie de l’Environnement – BE / Biologie et Géologie de l’Environnement – BGE).

Apports spécifiques dans le domaine des EMR

A l’issue de votre parcours, vous pourrez occuper un poste de cadre polyvalent (responsable d’études, chargé de mission, chef de projet, géomaticien…) au sein d’organismes de suivi, de gestion ou de valorisation de l’environnement continental et/ou marin, ou encore dans les collectivités territoriales.
Vous pourrez aussi choisir d’entreprendre une thèse de Doctorat afin de devenir enseignant chercheur ou chercheur dans un laboratoire de biologie et/ou de géologie de l’environnement.

Compétences métiers

Vous posséderez le socle de compétences communes à la mention de Master STPE (explorer avec esprit critique les différents aspects d’un problème scientifique en STPE ; interpréter qualitativement et quantitativement les observations de terrain ; travailler en équipe pour répondre à des problématiques en STPE ; etc.), complété par des compétences propres au parcours CGE :
• vous mobiliserez des connaissances approfondies sur l’histoire et les processus géologiques, biologiques et anthropiques qui opèrent dans les changements environnementaux passés, actuels et futurs en domaines terrestres et marins, ainsi que sur les risques qui leur sont associés ;
• vous aborderez les problématiques environnementales grâce à une approche pluridisciplinaire : biologie et écologie animales et végétales, géologie, pédologie, hydrologie, chimie, géographie, droit, économie ;
• vous intégrerez les dimensions spatiales et temporelles des systèmes environnementaux à l’aide de méthodes d’analyse de données et de spatialisation de l’information (cartographie, systèmes d’information géographique) ;
• vous comprendrez les interactions entre la géosphère, la biosphère, l’hydrosphère et l’anthroposphère dans les milieux naturels, les milieux cultivés et les milieux urbanisés (sols, littoraux, bassins versants) ;
• vous mettrez en œuvre et analyserez les résultats des méthodes d’étude directe (terrain, laboratoire) et indirecte (géophysique, télédétection) de l’environnement : inventaire faune flore, suivi des écosystèmes continentaux et marins, diagnostics environnementaux, analyse des impacts anthropiques (pollutions, aménagements, ouvrages de génie civil, agriculture, aquaculture…) et des risques naturels (glissements de terrain, inondations, tempêtes, séismes,…).