Ruptures scientifiques et innovation

Cet équipement SCM viendra renforcer la panoplie des matériels qui peuvent être embarqués en centrifugeuse géotechnique pour l’étude détaillée de la tenue mécanique des structures EMR. Il permettra de simuler des chargements multidirectionnels des systèmes d’ancrage des structures des EMR flottantes et donc de reproduire en centrifugeuse, sur les modèles réduits, des sollicitations plus complexes et plus proches de celles auxquelles sont exposées les structures en mer.

L’Université Gustave Eiffel a déjà la possibilité de charger en tension une chaine reliée à une ancre modèle, le but de ce projet est de se doter de 2 axes supplémentaires à 120° (cf figure ci-dessous).

Représentation schématique du Système de Chargement Multidirectionnel pour ancrage mutualisé en centrifugeuse

Impact technique et économique attendu

Cet investissement ouvre de nouvelles perspectives de recherche, mais aussi d’évaluation a priori de structures innovantes à moindre coût en centrifugeuse, avant de réaliser des essais grandeur nature en mer. C’est un investissement utile et précieux pour favoriser le développement et l’innovation dans le domaine des EMR.

L’acquisition de ce nouveau système de chargement multidirectionnel d’ancre permet d’augmenter la capacité d’essais sur des modèles réduits centrifugés utilisés dans la recherche sur les fondations et ancrages off-shore.

Dates clés du projet

  • 2021 - Commande et livraison du matériel
  • 2022 - Applications, en particulier dans le cadre des projets MUTANC & MUTANC-GEOTECH

Démonstrateur

Dans ce projet, l’Université Gustave Eiffel se propose de développer un système de chargement dans 3 directions à 120° sur centrifugeuse.

Perspectives

Ce nouvel équipement est assez polyvalent et pourra être utilisé sur différents projets de fondation de structures de production d’énergie en mer. Il vient en complément à tout un ensemble d’équipements développés, notamment pour des applications offshore, autour de la centrifugeuse géotechnique depuis 1985.

Grâce à ce dispositif, il sera sans doute possible d’explorer plus aisément le comportement des ancrages et particulièrement des ancrages mutualisés.